Current issue


December 2016
Vol.40-2
<< prev. next >>

Print ISSN: 0031-0247
Online ISSN: 2274-0333
Frequency: biannual

Article Management

You must log in to submit or manage articles.

You do not have an account yet ? Sign up.


La région des phosphorites du Quercy
A. Cavaillé
Keywords: Quercy phosphorites
 
  Abstract

    L'exploitation des phosphates s'est produite surtout de 1890 à 1914 de Saint-Antonin à Cajarc, sur le Causse de Limogne, dont l'histoire géologique et morphologique peut expliquer les conditions de gisement du minerai, et aussi la découverte des nombreux, variés et beaux fossiles qu'on a extrait des poches en même temps que la phosphorite. Le Causse de Limogne est le nom donné par les géographes au plateau calcaire, faisant partie des Causses du Quercy, et compris entre la vallée du Lot au Nord et celle de "Aveyron au Sud". En fait, le nom de "causse" désigne localement un terroir, un paysage, à sous-sol de calcaire, à sol peu épais, qui s'oppose aux sols argileux des « terreforts » et aux sols légers et profonds des "boulbènes". Chaque communauté agricole distinguait ainsi son causse, par exemple le causse de Caylus, le causse de Limogne ou le causse de Cajarc. C'est par extension que l'appellation Causse de Limogne désigne tout un petit pays. La présence des poches à phosphate déborde un peu vers le Nord la vallée du Lot, et vers l'Est le Causse de Limogne proprement dit (Causse de Villeneuve).   


  Article infos

Published in Vol. 06, Fasc. 1-2 (1974)

PDF